Accueil » Events & Jobs » ACF recherche un consultant

ACF recherche un consultant

jeudi 22 septembre 2016

Les candidatures doivent être composées d’une offre financière (montant indicatif du taux journalier TTC) dans le corps du mail et du CV en PJ. Les candidatures seront envoyées sur l’adresse email : acfrecrutement@sn.acfspain.org avec en objet : Consultant SocioEco Urbain NOMdeFAMILLE
Date Limite du Dépôt de candidature 02 octobre 2016

DIAGNOSTIC ET ANALYSE DES VULNÉRABILITÉS EN MILIEU URBAIN & PROPOSITION D’INTERVENTION ACF SUR L’INCLUSION SOCIALE ET ÉCONOMIQUE À DAKAR, SÉNÉGAL.

TERMES DE RÉFÉRENCE

Contexte Urbain et Justification de l’intervention d’ACF
Historiquement, le pays a toujours été marqué par des asymétries de développement entre les principales villes (souvent côtières) et les périphéries rurales (notamment à l’intérieur du pays). Cette asymétrie explique en partie l’attrait migratoire des villes pour les populations vulnérables vivant dans les zones les plus rurales et souvent les plus exposées au réchauffement climatique. La multiplication des épisodes de déficit pluviométrique vient se rajouter à une longue liste de désavantages comparatifs qui caractérisent certaines campagnes (en particulier celles du Nord) : opportunités d’emplois limitées, faible accès aux services de base (eau, assainissement, santé), niveau d’éducation relatif, marché local modeste, accès limité à la vie culturelle et aux distractions. En conséquence, les villes (et Dakar en particulier) jouent leur rôle de polarisateur notamment pour les catégories jeunes (43% des migrations sénégalaises ont pour destination Dakar).
Pour beaucoup ces nouvelles populations comptent parmi les plus vulnérables pour ce qu’elles ont fui la misère de leur région d’origine pour en retrouver une nouvelle dans un milieu nouveau, plus difficile, avec de nouveaux codes urbains et des schémas d’entraide et de solidarité différents de ceux qu’ils ont trouvé. Paradoxalement cet afflux de migrants représente également une pression importante sur les ressources et les services disponibles et met les autorités face au défi de « transformer un mouvement créateur de pauvreté urbaine en une dynamique sociale fonctionnant pour le bien être socio-économique de tous » (Alioune Badiane, ONU Habitat 2012).
En janvier 2016, une étude de l’Analyste du RAN sur la Prospective Dakar 2026 a permis d’établir des scenarii d’évolution des vulnérabilités dans la capitale. Le scenario sur lequel ACF base sa réflexion est marqué par une compétition accrue pour l’accès aux services et aux ressources dans un contexte où la politique « pro-émergence » actuelle n’a pas réussi à opérer cette transformation vertueuse. L’accélération des phénomènes migratoires et les défaillances de la gouvernance locale et nationale mettent la population urbaine sous-pression et les inégalités socio-économiques se multiplient. L’insécurité alimentaire et les taux de malnutrition augmentent dans une population qui dépasse les 4.5 millions d’habitants.
La mission d’ACF au Sénégal a ouvert en 2012 pour répondre à des besoins humanitaires liés à la crise nutritionnelle et aux épisodes répétés de chocs climatiques impactant la sécurité alimentaire. Concentrée sur les problématiques rurales des zones vulnérables du Sénégal (principalement au nord du pays), la mission ACF n’a pourtant pas omis de s’intéresser au contexte urbain. En Septembre 2014, grâce à un financement de la Mairie de Barcelone, ACF a ouvert son premier programme dans la capitale sénégalaise avec une intervention Wash in School (2014-2017) aux Parcelles Assainies et à Dakar. Cette première initiative urbaine a été suivie par le choix du quartier de Guédiawaye (banlieue de Dakar) pour la mise en œuvre du projet de recherche MALINEA en partenariat avec l’Institut Pasteur de Dakar.
Le territoire urbain de Dakar connait une dynamique de forte migration centripète, des campagnes pauvres du pays vers la ville. Pour autant, considérant que Dakar ne connait pas (encore) de taux de malnutrition critique qui justifie une intervention curative et/ou préventive, la mission ACF au Sénégal n’a jamais considéré cette zone comme une zone d’intervention possible pour ses Axes Stratégiques I (Appui à la Prise en Charge de la Malnutrition Aiguë Sévère) et II (Prévention de la Malnutrition Aiguë). En revanche, en 2016 la mission a ajouté un 3ème Axe Stratégique portant sur le Renforcement de la Résilience Nutritionnelle pour les populations vulnérables aux chocs. C’est cet axe qu’il s’agit désormais d’opérationnaliser en particulier dans des zones-clefs comme la zone urbaine / periurbaine de Dakar où se concentre. Après plusieurs discussions avec des acteurs nationaux opérant dans le tissu urbain de Dakar, ACF souhaiterait développer des approches d’appui socio-économique, de protection sociale, de gestion de l’assainissement et des déchets et de renforcement du système de santé, autant d’axes qui permettraient d’atteindre les objectifs de la résilience alimentaire et nutritionnelle d’ACF tout en agissant dans une zone éminemment stratégique pour l’avenir : la métropole dakaroise.

OBJECTIF de l’ETUDE
Permettre une opérationnalisation de l’axe Résilience dans le contexte urbain de Dakar par la réalisation d’un diagnostic des vulnérabilités, d’une cartographie des acteurs-clefs et de leurs expériences et l’élaboration d’une Note Conceptuelle d’Intervention, dans le cadre de la stratégie d’ACF Sénégal (2015-2019).

RÉSULTATS ATTENDUS ET DÉLIVRABLES
La première étape du Diagnostic sera d’établir la/les zone(s) géographique(s) de l’étude en lien avec les rapports disponibles et un premier round de discussions avec la mission et certains acteurs-clefs. Le choix de la zone sera à définir au sein des zones d’intervention actuelle d’ACF (Parcelles Assainies, Grand Dakar, Grand Yoff, Hahn, Guediawaye) afin de conserver une cohérence d’intervention.

L’étude travaillera sur plusieurs phases :

1. Phase préparatoire
Elle vise à bien définir les attentes et s’appuiera notamment sur une visite du projet Vives en Espagne et une rencontre avec les différents acteurs de cette initiative d’ACF Espagne pour bien comprendre la méthodologie et la plus-value d’ACF.

2. Cartographie des acteurs et de leurs expériences
La cartographie compilera une analyse des parties prenantes institutionnelles (Ministère de l’Emploi, collectivités locales, agences gouvernementales) pour évaluer l’acceptabilité d’une telle démarche mais aussi les partenariats potentiels à nouer.
Acteurs clefs : Banque Mondiale, Délégation Union Européenne, PNUD, LuxDev.
Le diagnostic permettra d’établir les opportunités auprès du secteur privé (entreprises).
Les auteurs de l’étude s’attacheront ensuite à recenser des initiatives d’ONG dans ce domaine pour étudier les leçons apprises et les zones prioritaires d’action.

3. Diagnostic vulnérabilités et opportunités urbaines
Un atelier préliminaire entre les consultants et la coordination (voire les partenaires pré-identifiés) devra permettre de répondre à des questions-clefs initiales :
-  Zone(s) identifiée(s) pour le diagnostic (et donc l’intervention) sur la base de critères comme absence de projets existants, vulnérabilités nutritionnelles / sécurité alimentaire / socio-économique (données secondaires), priorités des plans de développement locaux
-  Population ciblée : il devra prendre en considération des facteurs de genre, des vulnérabilités nutritionnelles (présence de personnes exposées à l’insécurité nutritionnelle comme les enfants de moins de cinq ans, femmes enceintes, allaitantes ou en âge de procréer).
Le diagnostic doit préciser les vulnérabilités socio-économiques des populations vivant dans les quartiers ciblés. Il étudiera les moyens de subsistance, les barrières et les contraintes rencontrées pour accéder aux biens alimentaires et au marché et les mécanismes d’adaptation (positifs et négatifs).
Il s’appuiera sur des discussions menées auprès de panels de la communauté (FGD) ainsi que des organisations-ressources. Il devra faire l’analyse des dynamiques sociales et en particulier des moteurs de l’exclusion économique afin d’identifier les catégories de la population les plus vulnérables. Le diagnostic devra répondre à des questions sur :
-  La vulnérabilité des demandeurs d’emploi ? les limitations d’accès au marché de l’emploi ?
-  Les vulnérabilités de l’offre d’emploi ? Solidité du marché ?
-  Le Cadre légal (création des entreprises, accès à l’emploi, protection sociale)

4. Elaboration d’un cadre conceptuel d’action pour ACF
Le diagnostic devra étudier la faisabilité d’une intervention d’ACF Sénégal dans le domaine de génération durable de revenus et de l’accès à l’emploi pour des catégories en proie à l’exclusion économique et sociale. Ce projet s’appuiera principalement sur le modèle développé en Espagne par ACF et la Fondation Vives (Vives Proyecto) ainsi que sa mise en œuvre dans plusieurs pays (Caucase, Ukraine, Egypte). Un appui spécifique du Siège d’ACF à Madrid sur cette « approche Vives » est prévu dans le déroulé de l’étude. Il permettra d’intégrer les leçons apprises

Le programme opérationnel devra entrer dans le cadre de la Stratégie Opérationnelle d’ACF Sénégal (Axe III – Résilience Alimentaire et Nutritionnelle). Même si ce projet se consacrera principalement à travailler sur l’accès à l’emploi (et aux revenus) des populations les plus vulnérables sur des critères socio-économiques et de sécurité alimentaire, la dimension nutritionnelle ne devra pas être absente de la réflexion. Il conviendra donc d’identifier quelques grands champs d’emplois exploitables en conformité avec des éléments de genre (ressources économiques pour les femmes, notamment) mais aussi d’environnement (emplois verts, eco-friendly business) dans la gestion des ressources comme dans la finalité même de l’activité. L’étude établira la capacité des populations-cibles à mettre en œuvre des dynamiques d’inclusion socio-économique. Pour cela, une analyse poussée des contraintes (intérêt minime pour un secteur à s’organiser si un opérateur est en position de monopôle ?) et des opportunités de ces secteurs devra orienter ACF.
La cadre opérationnel inclura l’identification de partenariat opérationnel (ONG locales de mise en œuvre) et d’alliances stratégiques (municipalités, entreprises, centre de formations, institutions de micro-financement) pour favoriser une mise en œuvre efficace et durable en même temps qu’il devra définir le rôle de chacun des protagonistes (et en particulier le rôle et la valeur ajoutée d’ACF : conduite du projet, méthodologie VIVES,…) .

Le projet devra inclure ces 3 axes :

1. Amélioration de l’Employabilité et Revenus pour les plus vulnérables
Activités indicatives : études du marché laboral, évaluation des capacités et des compétences des populations cibles, formations techniques, lien avec le secteur privé (stage, job), appui psycho-social, coaching, etc.

2. Développement des initiatives entrepreneuriales
Activités indicatives : accompagnement des initiatives sur la durée du cycle de création d’entreprise (voir activités précédentes mais adaptées à la création d’entreprise business plan + conseil légal + accès micro-finance)

3. Renforcement des Capacités d’accompagnement de la Société Civile et du Secteur Privé :
Activités indicatives : mesures d’accompagnement, de sensibilisation et de renforcement des capacités des acteurs clefs dans le but de créer un environnement favorable au développement des opportunités d’emploi ou à plus long terme à la pérennisation / réplication du projet.

Délivrables attendus par l’étude
1. Un rapport DIAGNOSTIC des Vulnérabilités et CARTOGRAPHIE des acteurs/expériences
2. Une proposition de programme détaillant l’intervention ACF et le cadre partenarial de mise en œuvre.
Le diagnostic et la cartographie constitueront la phase I de l’étude et donneront lieu à un premier rapport qui servira de base de réflexion pour la phase II.
Cette seconde phase devra donner lieu à une Concept Note / Proposal, comprenant des éléments d’analyse de la Phase I, la définition de la logique d’intervention, un cadre logique, des options opérationnelles de mise en œuvre, une identification des partenaires opérationnels et des parties-prenantes et des points sur questions transversales : Approche Genre, Impact Socio-Economique, Durabilité financière, économique, sociale, environnement, Coordination. Cette seconde phase sera appuyée techniquement par l’expertise technique du Projet VIVES

MÉTHODOLOGIE
1. Phase préparatoire (6 jours)
a. Briefing à Dakar avec la Coordination (Directeur Pays, Coordinateur Sécurité Alimentaire, Coordinateur Santé-Nutrition)
b. Visite en Espagne du projet Vives Proyecto (3 ou 4 jours)

2. Cartographie des acteurs et des expériences (10 jours)
a. Rencontre avec acteur clefs
b. Etudes des domaines d’intervention (à définir avant ?)
c. Capitalisation sur les leçons apprises et bonnes pratiques
d. Révision

3. Diagnostic des vulnérabilités dans une zone géographique qui sera définie en début de mission (15 jours)
a. Revue bibliographique
b. Rencontre d’acteurs clefs
c. Enquête ? Market for the Poor ?
d. Choix de la population cible
e. Identification d’opportunités d’intervention

4. Elaboration d’un cadre conceptuel d’action pour ACF (9 jours)
a. Revue des expériences ACF en la matière (Vives Proyecto España, Caucase, Egypte)
b. Tenue d’un atelier stratégique interne/externe
c. Conception de programme
d. Cartographie des bailleurs clefs

PILOTAGE ET APPUI À L’ÉTUDE
L’étude sera suivie et pilotée par la Coordination de la Mission ACF Sénégal (Directeur Pays et Coordinateurs Techniques) qui participeront aux briefings initiaux (révue des TdR) ainsi qu’au CoPil de l’étude qui se tiendront à la fin de la Phase I puis à la fin de la Phase II. Le personnel de Vives Proyecto apportera un soutien technique notamment dans la phase II (rédaction de projet). La Coordination participera à un atelier stratégique de définition du programme.
La participation d’acteurs opérationnels (ONG nationales et internationales) sera appréciée. L’identification de ces ressources sera faite entre les évaluateurs et la Coordination.

Moyens Humains

L’étude sera réalisée par un évaluateur principal travaillant 2 mois (+/- 40 jours / homme) sur la zone de Dakar.
Le profil doit correspondre aux critères suivants
o Sociologue ou Economiste avec expertise en développement socio-économique, moyens de subsistance
o Expérience dans la recherche sur l’employabilité
o Connaissance des aspects de RSE au Sénégal
o Bonne maitrise du cadre institutionnel et légal sur les questions d’emploi
o Expérience dans le domaine de l’accès à la microfinance
o Connaissance et expérience des dynamiques économiques en milieu urbain
o Connaissance des mécanismes de montage d’activités génératrices de revenus (business plan, micro-finance)
o Capacités rédactionnelles et expérience en montage de proposition de projets
o Maitrise de la langue espagnole serait très appréciée
Si le profil ne prend pas toutes ces dimensions, les promoteurs de l’étude considèrent la possibilité d’adjoindre quelques jours d’un expert dans les domaines nécessaires (expert légal, business plan, micro-finance) pour un équivalent de 3 ou 4 jours / homme.

Recrutement du Consultant Principal
Les candidatures doivent être composées d’une offre financière (montant indicatif du taux journalier TTC) dans le corps du mail et du CV en PJ. Les candidatures seront envoyées sur l’adresse email : acfrecrutement@sn.acfspain.org avec en objet : Consultant SocioEco Urbain NOMdeFAMILLE
Date Limite du Dépôt de candidature 02 octobre 2016

Calendrier – Chronogramme indicatif
En annexe