Accueil » Events & Jobs » Afrique de l’Ouest : Des filières céréales dans la sous région - La FAO propose (...)

Afrique de l’Ouest : Des filières céréales dans la sous région - La FAO propose un programme de développement

mardi 28 juillet 2009

Développement agricole et rural
28/07/09

Afrique de l’Ouest : Des filières céréales dans la sous région - La FAO propose un programme de développement

L’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) a démarré hier, mardi 21 juillet, un atelier de trois jours sur « le rôle des inter- professions dans le développement des filières céréales, en Afrique de l’Ouest ».
La cérémonie d’ouverture, présidée par le directeur de cabinet du Ministre de l’Agriculture et de la Pisciculture, s’est tenue à l’hôtel Savana de Dakar. Dans le cadre du programme « Tout-ACP pour les Produits Agricoles de Base », les acteurs vont réfléchir sur les voies et moyens pour l’émergence des filières céréales.
L’atelier de la FAO sur « le rôle des inter- professions dans le développement des filières céréales en Afrique de l’Ouest » est l’aboutissement d’une série de tables rondes organisées par l’organisation onusienne sur les céréales et sur les oléagineux dans notre région.
Après un diagnostic sans complaisance, la FAO va essayer d’accompagner le programme appliqué à toute une gamme de spéculations allant des cultures vivrières de base comme le mil, le sorgho, le riz, le maïs, aux cultures à haute valeur ajoutée tels que sont les fruits et légumes ainsi que les cultures de rente traditionnelles comme le café et le coton.


Le Représentant Assistant de la FAO, Chargé de Programme, Cheikh Gueye, a distingué cinq axes stratégiques à savoir :

  • Le diagnostic des chaînes de valeur et la formulation de la stratégie y afférente
  • le renforcement de la capacité des organisations de producteurs dans l’agro-industrie, l’amélioration des liens entre les producteurs et le marché
  • la promotion des bonnes pratiques agricoles et la gestion intégrée contre les ravageurs pour les systèmes de production coton-céréales et l’horticulture en Afrique
  • la gestion des risques et le financement des filières.

Le Directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et de la pisciculture, Omar Top, a avancé que :
« en Afrique de l’ouest, on a du mal à faire émerger les filières céréales » c’est pourquoi, cet atelier s’est tenu en vue de « réunir les acteurs qui interviennent autour de ces filières pour le renforcement des voies et moyens ».

M.Top s’est également prononcé sur les obstacles auxquels le pays est confronté notamment la concurrence du riz sur le marché.
Il va s’agir pour le groupe de faire la promotion des produits locaux comme le mil, céréale traditionnel. « Nous allons essayer de voir quels sont les meilleures modalités pour développer ces produits », a annoncé le représentant de la Ministre de l’Agriculture, Mme Fatou Gaye Sarr.
Sur la même lancée, M.Top d’ajouter : « jusqu’à présent on ne trouve pas des produits transformés pour satisfaire les populations. Le mil n’est pas demandé en grande quantité et il y a des répercussions sur la production », a-t-il poursuivi.
Pour la promotion des produits, M.Top a suggéré « le besoin de développer les filières qui assurent l’alimentation mais aussi la nécessité de reconvertir les modèles de production et les ajuster au besoin des populations ».
Ce présent atelier de la FAO qui se poursuit jusqu’à ce mercredi 23 juillet a été financé par la Commission Européenne et ses travaux regroupent cinquante participants de différentes nationalités.

Bella A. THIAM (Stagiaire)

Copyright © 2009 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com)
Source :Guillaume Bastard, GRET bastard@gret.org