Accueil » Events & Jobs » Coordinateur d’enquête

Coordinateur d’enquête

mercredi 20 juillet 2016

La candidature portant la mention « Offre candidature étude des synergies entre HEA et RNU - Coordinateur d’enquête » en titre du message doit être envoyée par e-mail à l’adresse suivante : acfrecrutconsult@sn.acfspain.org avant le 15 juillet 2016, à 12 heures (heure locale). Seuls les candidats qualifiés seront contactés. Aucun dossier ne sera restitué aux soumissionnaires.

Etude des synergies possibles entre La méthodologie de ciblage HEA et le Registre National Unique

Contexte et Justification

En 2015, quatre organisations (ACF-E, ACTED, CECI, Croix Rouge Sénégalaise) ont créé le Collectif pour le Renforcement de la Réponse à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Sénégal – CORRIANS – afin d’améliorer l’harmonisation des interventions et la capitalisation des bonnes pratiques.
En particulier, les membres du collectif ont amorcé un processus d’harmonisation de leur méthodologie de ciblage des ménages très pauvres et de leur système de redevabilité envers les communautés ciblées. Ces derniers ont adopté la méthodologie dite « HEA » (Household Economy Approach – Analyse de l’Economie des Ménages) qui permet d’obtenir des données de base sur les moyens d’existence des ménages répartis en quatre catégories socio-économiques (nantis, moyens, pauvres, très pauvres) dans une zone de moyens d’existence donnée. Dans la méthodologie HEA, la pauvreté est définie par la communauté au sein des différentes zones de moyen d’existence. Cette définition et conception de la pauvreté est donc intrinsèquement liée à l’insécurité alimentaire et à la vulnérabilité aux stress et aux chocs saisonniers.

D’un autre côté, la Stratégie Nationale de Protection Sociale a été retenue comme un axe prioritaire par le Gouvernement du Sénégal et est actuellement en cours de révision. Une volonté existe pour que toutes les interventions en matière de protection sociale soient déployées sur la base d’un Registre National Unique (RNU), base de données de tous les ménages pauvres au Sénégal. L’ambition du RNU est que toutes les agences gouvernementales et les partenaires d’intervention puissent l’utiliser comme outil commun pour diminuer les coûts liés au ciblage, éviter les doublons et favoriser les synergies entre les différents secteurs d’intervention. Le RNU utilise de son côté une méthodologie combinée entre approche communautaire et un questionnaire d’enquête unique comprenant des indicateurs de pauvreté standard définis au niveau national. Une base de données est établie et chaque partenaire d’intervention peut utiliser le RNU pour sélectionner les bénéficiaires les plus nécessiteux par rapport aux objectifs spécifiques du programme mis en œuvre.

Dans le cadre du projet de réponse à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages très pauvres financé par ECHO en 2016, les membres de CORRIANS souhaitent mener une étude des synergies possibles entre la méthodologie de ciblage HEA et le Registre National Unique.

Lieu et durée
Lieu  : L’étude se déroulera au Sénégal, en capitale et sur le terrain, dans les zones de programme pour ACF, ACTED/CECI et CRS (Matam, Ranérou et Goudiry)
Durée : La consultance est estimée pour une période de 30 jours soit environ 1,5 mois.
Période du travail : Août-Septembre 2016

Objectifs spécifiques de l’étude
1. Déterminer les taux de recoupement et de coïncidence entre les listes HEA et RNU.
2. Comparer l’efficacité des deux méthodologies par rapport aux indicateurs de pauvreté et de vulnérabilité.
3. Etudier la faisabilité d’un ciblage HEA à partir du RNU et, à l’inverse, d’une mise à jour du RNU par les acteurs de ciblage HEA.
4. Formuler des recommandations aux acteurs pour l’amélioration des méthodologies.

Résultats attendus de l’étude
1. Les taux de recoupement entre les listes HEA et RNU sont calculés et analysés.
2. Les déterminants d’exclusion pour chacune des listes sont analysés à travers les indicateurs de pauvreté et de vulnérabilité mais aussi à travers les processus communautaires.
3. Des recommandations sont formulées pour l’amélioration des méthodologies et des pistes de réflexion sont définies pour des synergies entre le RNU et acteurs utilisant la méthodologie HEA.
4. Les conditions et les hypothèses pour garantir l’efficacité et diminuer les risques d’erreurs de ciblage dans les deux méthodologies sont déterminées.

Etapes méthodologiques de l’ensemble de l’étude
A. Mise en place d’un Comité de Pilotage de l’étude

B. Revue Littéraire et méthodologique

C. Récolte et consolidation des données statistiques
• Recenser et enquêter tous les ménages dans les villages et les quartiers ciblés par l’étude selon l’échantillonnage le plus représentatif choisi par le consultant principal en utilisant le questionnaire unique du RNU qui sera complété par deux types d’indicateurs :
o Le calcul des revenus et/ou de la consommation.
o Le calcul des indicateurs de vulnérabilités à l’insécurité alimentaire : Sore de Consommation Alimentaire (SCA), l’Indice des Stratégies de Survie (CSI) et le Score de Diversité Alimentaire des Ménages (SDAM) tels que recommandé par le Cluster Sécurité Alimentaire mondial. Ces indicateurs ne seront ajoutés que s’ils ne peuvent pas être calculés sur la base des variables déjà récoltées dans le questionnaire unique.
• Sur la base des listes du RNU, des listes de bénéficiaires issues de la méthodologie HEA, et sur la base de l’enquête exhaustive, établir une BDD unique de tous les ménages des villages et quartiers ciblés incluant tous les critères recueillis pour réaliser les analyses.

D. Analyse statistique des données

E. Analyse des processus communautaires

F. Analyse du coût – efficacité de chaque méthodologie de ciblage

G. Restitution – Discussion – Elaboration de recommandations

Produits attendus du Coordinateur d’enquête
• 1 BDD consolidées et nettoyée avec les données primaires collectées et les données du RNU et du HEA
• 1 Rapport succinct sur l’analyse préliminaire de la BDD

Profil du coordinateur d’enquête

-  30 jours de consultance (soit 1,5 mois)
-  Formation supérieure minimum licence en Statistique – Economie ou autre formation supérieure pertinente.
-  Expérience éprouvée dans la coordination d’enquêtes d’envergure
-  Expérience en management et formation d’équipes d’enquêteurs
-  Forte capacité d’adaptation, de prise de décision rapide et de priorisation
-  Français oral et écrit courant, Wolof ou Poular sera un très grand avantage.
-  Connaissance des méthodes de collecte d’indicateurs.
-  Bonnes capacités communicationnelles et rédactionnelles
-  Bonne aptitude à travailler en équipe
-  Connaissance du Sénégal requise

Responsabilités du coordinateur d’enquête
-  Responsable de la collecte de données de l’enquête statistique dans son ensemble.
-  Participation à l’élaboration du questionnaire d’enquête avec le consultant principal et le Comité de Pilotage
-  Participation au recrutement des enquêteurs et responsable de la formation des enquêteurs et superviseurs aux outils de collecte
-  Responsable du management des superviseurs et des enquêteurs de l’étude
-  Responsable du suivi de l’enquête (logistique) et des enquêteurs sur le terrain
-  Responsable de la consolidation de la BDD globale et de la qualité des données collectées et du nettoyage de la base de données finale.
-  Responsable de la production d’un rapport succinct sur les données de l’enquête

Prise en charge et logistique
Il/elle sera responsable de son assurance médicale et de rapatriement personnelle pendant l’étude. Il/elle devra toujours respecter les règles de fonctionnement et de sécurité en vigueur pour le personnel ACF Sénégal pendant ses jours de travail en s´engageant par écrit à cet effet, recevra un briefing sécurité au démarrage de l´étude et sera tenu informé de l’évolution de la sécurité. Il/Elle sera seule responsable de sa propre sécurité.
Le consultant devra avoir ses propres équipements nécessaires à l’étude (dont l’ordinateur).
Les frais de repas, de visa international d’entrée (si nécessaire) et de transport international seront à la charge du consultant. Au Sénégal, le consultant pourra utiliser les logements d’ACF (uniquement à Matam et si disponibles, notamment sur les zones de l’étude sur le terrain. Les autres frais d’hébergement seront à la charge du consultant. Le transport à l’intérieur du pays sera à la charge d’ACF. Les coûts liés à l’organisation logistique de l’enquête seront à la charge d’ACF.

Paiement

Le consultant sera payé uniquement sur la base du montant défini et accordé dans son contrat avec ACF. Aucun autre frais ne sera payé au consultant outre ceux consentis sur la base de son offre. Le paiement de sa prestation sera réalisé en trois tranches : une provision de fond au début de la prestation et sur place, une deuxième après soumission du rapport provisoire, et une troisième après validation du rapport final de l’étude et de la réalisation de l’atelier. Un calendrier échelonnant les paiements et leur taux/pourcentage sera spécifié au sein de son contrat. Tout impôt lié à la prestation sera à la charge du / de la consultant/e.

Propriété intellectuelle

La propriété de l’ensemble des documents liés à l’étude appartient exclusivement à ACF, ACTED, CECI et le CRS.
Soumission de candidature
ACF offrira un contrat de prestation de service avec une rémunération compétitive.
Les candidats intéressés sont priés de présenter un dossier complet comprenant :
-  un CV détaillé
-  une offre technique (incluant la méthodologie de mise en œuvre de l’enquête) et financière
-  attestations ou tout autre document prouvant son expérience similaire

La candidature portant la mention « Offre candidature étude des synergies entre HEA et RNU - Coordinateur d’enquête » en titre du message doit être envoyée par e-mail à l’adresse suivante : acfrecrutconsult@sn.acfspain.org avant le 15 juillet 2016, à 12 heures (heure locale). Seuls les candidats qualifiés seront contactés. Aucun dossier ne sera restitué aux soumissionnaires.