Accueil » Events & Jobs » Croix-Rouge française cherce un consultant

Croix-Rouge française cherce un consultant

vendredi 21 octobre 2016

Les offres doivent être soumises en français au plus tard le 31 Octobre 2016 à 17h et être envoyées :
-  en version papier à l’adresse suivant : délégation de la Croix-Rouge française au Sénégal : 65, Mamelles Elevages- BP 16 313 Dakar Fann - SENEGAL
-  Et en version électronique l’adresse suivante : admicrf@gmail.com

TERMES DE REFERENCES DE CONSULTANCE

« Processus d’analyse des barrières d’intégration de la prise en charge de la malnutrition aiguë dans le système de santé dans la région de Tambacounda »

Date limite du dépôt : 31/10/2016

1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La Croix-Rouge française (CRF) et la Croix-Rouge sénégalaise (CRS) coopèrent depuis 1998 à travers des projets de santé et d’eau & assainissement. En 2012, en réponse à la crise nutritionnelle, et sur financement de la DG ECHO, la CRF et la CRS ont mis en œuvre la première phase du programme d’appui à la prévention et à la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère dans la région de Diourbel (département de Mbacké 2 DS). En 2013 commence la deuxième phase du programme avec un élargissement des activités d’une part dans les départements de Bambey et Diourbel sur financement d’Unicef et d’autre part dans le département de Bakel sur financement d’Echo. En 2014, lors de la troisième phase, le projet intègre le département de Goudiry sur financement d’Echo. En juillet 2015, le programme atteint une couverture de 100% dans les 2 régions (Tambacounda : 7DS, Diourbel : 4DS). En 2016, le programme continue dans ces mêmes régions avec 2 DS à Diourbel et 7 DS à Tambacounda sous financement Echo.

La région de Tambacounda possède 756 588 habitants sur une superficie de 59 602 km2 avec une densité de 15 habitants/km2. Elle comporte 4 départements composés de 12 arrondissements. Elle possède 7 districts sanitaires et 107 URENs et 7 CRENs. Le projet d’Appui à la prévention et à la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère au Sénégal assure une couverture de 100% de prise en charge MAS. Il vise à contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité liées à la malnutrition aiguë des enfants de 0 à 59 mois.

La stratégie du projet s’articule sur les volets suivants en favorisant l’intégration de la prise en charge MAS dans le système de santé :
• Le renforcement des capacités des acteurs
• La prise en charge des enfants MAS
• La mise en place des activités communautaires préventives
• L’appui aux activités communautaires curatives

2. PRESENTATION DU PROJET

Le projet vise la prise en charge de 10131 enfants MAS, dont 1520 avec complication médicale. Plus spécifiquement, il vise à : renforcer la prévention de la sous-nutrition ; à assurer une prise en charge gratuite et de qualité des enfants MAS et à renforcer les capacités des structures de santé dans la PECMAS (156 UREN, 10 CREN) et celles des équipes cadres des DS et des RM dans la supervision et le suivi des activités de prise en charge.
Grâce aux précédentes phases du programme, la PECMAS est effective dans les 9 DS appuyés (Districts sanitaire de Touba, Mbacké, Goudiry, Bakel, Kidira,Dianké Mankan, Mankhan Koulibatang, Tambacounda et Koumpentoum). Soit un total actuel de 156 UREN et 10 CREN.

Objectif spécifique

Prévenir la malnutrition et renforcer la détection et la prise en charge de la malnutrition aiguë

Résultat 1  : Les enfants de moins de 5 ans en état de malnutrition aiguë sévère bénéficient de soins médicaux et nutritionnels de qualité et subventionnés dans les structures sanitaires ciblées
Activité 1 : Appui à la PEC des enfants MAS en ambulatoire dans les UREN
Activité 2 : Appui à la PEC des enfants MAS avec complication au niveau des CREN
Activité 3 : Appui à la mise en place des Postes Avancés de prise en charge de la MAS (PAPECMAS) dans la RM de Tambacounda.
Activité 4 : Appui et suivi du paquet minimum EAH Santé dans les structures de santé

Résultat 2 : Les capacités des DS et de la Croix-Rouge sénégalaise en gestion et suivi/évaluation des activités de prise en charge de la malnutrition aiguë sévère sont renforcées

Activité 1 : Formation / recyclage des acteurs impliqués et redynamisation du réseau des volontaires CRS du projet.
Activité 2 : Appui aux DS/RM pour le référencement / contre-référencement
Activité 3 : Appui aux DS/RM pour la collecte et l’analyse des données
Activité 4 : Appui aux comités CRS, aux districts sanitaires et aux régions médicales pour la coordination et le suivi des activités nutrition
Activité 5 : Mise en place du processus tutorat dans les PS des DS des Départements de Mbacké, Bakel et Goudiry

Résultat 3 : La prévention de la malnutrition est renforcée au niveau communautaire et dans les structures de santé.

Activité 1 : Dépistage actif des enfants de 0 à 59 mois intégré aux activités de prévention au niveau de ménage
Activités 2 : Mise en place d’un système de référencement pour les enfants dépistés au niveau communautaire
Activité 3 : Prise en charge, à domicile, des IRA, du paludisme simple et de la diarrhée
Activité 4 : Sensibilisation des ménages sur les Actions Essentielles en Nutrition (AEN).
Activités 5 : Mise en place d’un cadre formel de coordination avec la FICR/CRS entre le programme d’assistance alimentaire et le programme nutrition de la CRF.
Activité 6 : Réalisation des VAD dans le cadre de la recherche des absents, poids stationnaire, chute de poids, référés non reçus et abandons
Activité 7 : Appui à la mise en œuvre de la CPS dans la RM de Tambacounda et aux JSE dans les deux RM
Activité 8 : Appui aux RM et acteurs du PRN pour l’organisation des campagnes de dépistage.

3. PROCESSUS DE DIAGNOSTIC

Dans le cadre de projet, il est prévu un diagnostic du système de santé de la région Tambacounda pour mieux définir les actions à mettre en place ou à renforcer dans un but de favoriser une meilleure intégration des actions de prise en change et de prévention de la malnutrition dans le système de santé.

2.1 Objectif principal de la consultance :

Cette consultance a pour objectif la réalisation d’un diagnostic du système de santé et de la communauté de la région de Tambacounda sur une période d’un mois. Il vise à obtenir un aperçu du système de santé et de la structure de la communauté ainsi que de comprendre leurs forces et leurs faiblesses afin de déterminer les actions prioritaires nécessaires à l’élaboration d’une stratégie de renforcement du système de santé et de la communauté en vue de favoriser l’intégration de la prise en charge MAS.

2.2 Objectifs spécifiques de la consultance :

 Réaliser un aperçu du système de santé et de la structure de la communauté en exposant leurs forces et leurs faiblesses au regard de la prise en charge MAS
 Identifier les déterminants d’intégration de la prévention et de la prise en charge MAS dans le système de santé en tenant compte de six piliers du système de santé déterminés par l’OMS
 Analyser les barrières liées à cette intégration
 Apporter des recommandations pour l’amélioration de changement de comportement plus efficace favorisant cette intégration

2.2 Résultats attendus :

 Un diagnostic de système de santé est réalisé
 Les déterminants d’intégration de la prévention et de la prise en charge MAS dans le système de santé en tenant compte de six piliers du système de santé déterminés par l’OMS sont connus et analysés
 Les recommandations de changement de comportement pour favoriser cette intégration sont proposées

2.3 Méthodologie :

La méthodologie à utiliser est celle promue par Unicef et ACF (cfr le manuel méthodologique d’ACF « renforcement du système de santé - Du diagnostic à la programmation – Une approche étape par étape »). Il s’agit d’un processus participatif et inclusif des acteurs nutrition de Tambacounda. Le processus se fera en 2 phases : une phase de préparation et diagnostic, et une phase de programmation, l’ensemble comprenant en tout 6 étapes comme le présente le document méthodologique.
Phase de Diagnostic
Etape 1 : Préparation
Etape 2 : Collecte d’informations secondaires
Etape 3 : Collecte d’informations primaires
Etape 4 : Atelier de restitution
Phase de Programmation
Etape 5 : Programmation
Le consultant pourra se référer à tous les documents déjà produits par la Croix-Rouge française dans le domaine tel que l’expérience de la CR Burkina.

2.4. Livrables / Produits attendus

Rapport d’évaluation

Un rapport d’évaluation en version initiale sera soumis par l’évaluateur, au plus tard 2 semaines après son retour de mission. La CRf procédera à une première lecture du rapport initial et apportera ses commentaires que l’évaluateur prendra en compte avant de rendre la version finale de son rapport maximum une semaine après retours/commentaires de la CRf.

Le but du rapport :

•Présenter les conclusions de l’évaluateur en réponse aux questions de l’évaluation figurant dans les termes de références.
•Présenter les recommandations établies à partir de l’analyse et des conclusions de l’évaluateur.

Format du rapport :
Le rapport sera synthétique et permettra de comprendre :

- la finalité et l’objet de l’évaluation,
- les modalités de conception et de conduite de l’évaluation,
- les éléments de preuve obtenus,
- les conclusions tirées de ces éléments de preuve,
- les recommandations et les enseignements découlant de ces conclusions.

La structure du rapport final sera composée de la manière suivante :

a)Une page de couverture mentionnant le nom de l’évaluateur, le titre du rapport, les emblèmes de la Croix Rouge française, de la Croix Rouge Sénégalaise, du bailleur, les dates de l’évaluation et que l’exposé du rapport reflète strictement les opinions de l’évaluateur.
b) Une table des matières
c)Liste d’abréviations/acronymes
d) Un résumé reprenant les principales conclusions et recommandations (2 pages max)
e)Un rapport narratif (20 pages max)
f) Une conclusion
g) Un tableau présentant les principales recommandations et des indications pour leur mise en œuvre
h) Les annexes techniques : elles contiendront les détails techniques de l’évaluation, ainsi que les termes de référence, les modèles de questionnaires, check liste et canevas d’entretiens, éventuels tableaux ou graphiques, les références et autres sources d’informations, la liste des personnes rencontrées.

Le rapport sera rédigé en français et soumis en version informatique. Il sera d’abord soumis en version informatique et remis sous format papier strictement identique à la version finale au plus tard 1 semaine après les retours compilés du terrain et du siège CRf.

2.5 Durée et période :

La consultance est d’une durée d’un mois à compter du 15 Novembre 2016 jusqu’au 15 Décembre 2016.

2.6 Liens fonctionnels

Le consultant travaillera en collaboration avec le coordinateur santé CRf au Sénégal et le référent technique du bureau santé au siège basé à Paris.

2.7 Bibliographie - Documents mis à disposition :
-  Rapport d’analyse préliminaire des barrières à l’intégration dans le département de Bakel au Sénégal, 2015
-  Rapport d’enquête SQUEAC du district de Bakel 2014.
- Document du projet

3. PROFIL ET COMPETENCES REQUISES

3.1 Compétences et connaissances requises :
-  Diplôme supérieur en santé publique ou en sociologie, gestion de système de santé ou équivalent, santé communautaire, suivi évaluation
-  Expérience de terrain de réalisation d’étude d’analyse des systèmes de santé ou des projets de renforcement des systèmes de santé
-  Bonne connaissance des études semi-quantitative
-  Bonne connaissance des problématiques de l’Afrique Sahélienne, incluant les problématiques liées au système de santé.
-  Bonne connaissance du Sénégal voir de la région de Tambacounda.
-  Très bonne maîtrise du français écrit et parlé.
-  Très bonne maîtrise d’informatique (office)

3.2 Profil :
-  Ouverture d’esprit.
-  Capacités de travail en équipe et de coordination.
-  Autonomie et initiative.
-  Bon esprit analytique et de synthèse.
-  Bonnes capacités rédactionnelles.
-  Diplomatie et patience.

4. PRESENTATION DES OFFRES

4.1. Composition de l’offre technique
-  Lettre de motivation.
-  CV. En cas de candidature d’une équipe, CV du chef d’équipe et de chacune des personnes identifiées.
-  Références détaillées des expériences en analyse des systèmes de santé.
-  Noms et contacts de 3 références professionnelles ou universitaires. En cas de candidature d’une équipe : pour le chef d’équipe mais aussi pour chacune des personnes identifiées.
-  Elaboration d’une note méthodologique incluant la compréhension des TDR, la méthodologie d’analyse des barrières à l’intégration de la prise en charge et de prévention de la malnutrition dans le système de santé, le planning détaillé, les moyens mis en œuvre (humains et logistiques) et les résultats attendus

4.2. Composition de l’offre financière

-  . Une Offre financière détaillée et faisant apparaitre, à minima, les rubriques suivantes (une page) :
-  Honoraires.
-  Transports
-  Hébergement
-  Autres dépenses

4.3. Dépôt de candidature

Les offres doivent être soumises en français au plus tard le 31 Octobre 2016 à 17h et être envoyées :
-  en version papier à l’adresse suivant : délégation de la Croix-Rouge française au Sénégal : 65, Mamelles Elevages- BP 16 313 Dakar Fann - SENEGAL
-  Et en version électronique l’adresse suivante : admicrf@gmail.com

Clauses administratives

Le soumissionnaire doit apporter la preuve au moment de la soumission de la régularité de son activité économique (documents fiscaux, immatriculation, inscription comme travailleur indépendant).
Le prestataire peut déléguer une partie de la mission, au sein de ses équipes, au collaborateur de son choix, mais il demeure la seule autorité hiérarchique et disciplinaire concernant ses salariés. Lors de l’élaboration de la soumission, le prix indiqué de la prestation doit porter la mention “ferme, global, forfaitaire et définitif“.
Les dossiers déposés ne pourront pas être récupérés