Espace membres

Accueil / COVID-19 / Le ramadan et le COVID-19

Le ramadan et le COVID-19

Alors que la date de début du ramadan sera connue dans la soirée du jeudi 23 avril, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis des recommandations afin que les musulmans du monde entier puissent vivre ce mois de jeûne, de prière et de partage dans les meilleures conditions.

L’objectif de cette série de conseils de santé publique est de « concilier les pratiques du ramadan et la sécurité des personnes lors de la pandémie de Coronavirus ». Il s’agit notamment de concilier les mesures de confinement aux consignes sanitaires. Et afin de limiter la propagation du coronavirus, l’OMS appelle à limiter les célébrations religieuses collectives. Ce que le gouvernement sénégalais a d’ores et déjà prévu via l’interdiction des manifestations publiques d’ordres religieuses ou autres.

Tout comme les années précédentes, l’OMS a formulé des « recommandations alimentaires » à quelques jours du début du mois de ramadan. Elle recommande entre autres de boire « beaucoup d’eau entre l’iftar et le suhoor » ou de « manger trois dattes lors de la rupture » du jeûne.

L’organisation indique qu’« aucune étude n’a été réalisée sur le jeûne et le risque d’infection par le virus du covid-19 ». Ceci étant, « les personnes en bonne santé devraient pouvoir jeûner pendant ce ramadan comme les années précédentes », affirme-t-elle. Elle insiste par ailleurs sur le fait que les personnes contaminées par le covid-19 ou toute autre maladie en général, « devraient s’abstenir de jeûner, suivant les dérogations prévues par la religion, en concertation avec leurs médecins ».

L’OMS appelle les musulmans « à veiller à entretenir les liens avec la famille, les amis et les personnes âgées, en gardant une distance physique. Mieux, »il est essentiel d’encourager l’utilisation de moyens de communication, notamment numériques" et de continuer à sensibiliser son entourage, conclut l’organisation.

La note est à découvrir dans son intégralité ci-dessous :