Accueil » Cartographie projets ONG » GRET

GRET

Professionnels du développement solidaire

    Adhésion à PFONGUE :
  • Oui
    Régions d'intervention :
  • Dakar
    Thèmes d'intervention :

Adresse Siège

Campus du jardin tropical, 45 bis avenue de la Belle Gabrielle, 94736 Nogent-sur-Marne cedex, FRANCE
tél : +33 1 70 91 92 00 ; fax : +33 1 70 91 92 01.
E-mail : gret@gret.org - www.gret.org

Adresse Représentation au Sénégal

Guillaume Bastard, Représentant Sénégal
S/C IRD Hann Maristes
BP 1386, Dakar Sénégal
senegal@gret.org / 00221 33 849 95 37

Activités au Sénégal  : Projets de développement , Programme de Recherche, Information/communication, Formation, Expertise

Bailleurs : AFD, UE, Monaco, Région Midi Pyrénées, Sédif, AE Sene Normandie, AE Adour Garonne, CFSI, Fondation de France,k Conseil général de l’Eure, DFID

Partenaires  : Fongs, CNCR, Apess, Enda Graf, Laiterie du Berger, GIC Dagana, CD Dagana, CD St-Louis, ARD St-Louis, ARD Matam, ARD Tambacounda, Commune de Diawara, Commune d’Ourossogui, Ville de St-Louis, ADC St-Louis, ADG, Resopp et Coopec-Resopp, IRD, Cirad, PPZS, IFPRI


Voir aussi :

-  www.gret.org/senegal
-  www.agroalimentaire.sn
-  www.entreprendreausud.org
-  www.nutridev.org


Liste des projets
Locaux Gret

Bureau : S/C IRD Hann MaristesRetour ligne manuel
BP 1386, Dakar Sénégal

Acting

Le quartier de Guet N’Dar est situé dans le delta du fleuve au Nord de la bande de sable « Langue de Barbarie » à Saint Louis (Sénégal). Au total, ce quartier compte environ 25 000 habitants. Sa densité de population serait la plus importante en zone urbaine au Sénégal. A Guet Ndar, plus de la moitié des ménages n’ont pas accès à des installations sanitaires (douches, éviers, toilettes ou latrines) améliorées. Le projet Acting a pour objectif la mise en place d’un service d’assainissement durable dans le quartier de Guet Ndar. Le projet vise à :
Sensibiliser 25 000 personnes à l’hygiène et à l’environnement
Réaliser des infrastructures d’assainissement desservant 13 000 personnes (réseau d’égouts)
Mettre en place des schémas de gestion et de financement durables du service d’assainissement
Renforcer les acteurs locaux (Mairie de Saint Louis, ONAS, etc.) pour une exploitation et un suivi efficace des services d’assainissement
• LOCALISATION : St-Louis, quartier Guet Ndar (16.021166, -16.508823)
• THEME D’INTERVENTION : Assainissement
• Date démarrage : 9 septembre 2013
• Date de fin prévue : 19 juin 2017
• Valeur totale : 2 M €
• Principaux bailleurs : UE, AESN, CG Eure, MAEDI France
• Partenaires : ADC St-Louis, Ville de St-Louis

EPUR

Soutien à la ville de Diawara pour la mise en place d’un système de gestion des eaux pluviales
• LOCALISATION : Diawara
• THEME D’INTERVENTION : assainissement, environnement
• Date démarrage : 1er septembre 2015
• Date de fin prévue : 31 décembre 2016
• Valeur totale : 50 k€
• Principaux bailleurs : Find
• Partenaires : Commune Diawara, MHA Sénégal

AFAI

L’objet de ce projet est d’étudier l’impact d’actions ciblées d’appui aux exploitations familiales. Ce projet est issu d’une demande de l’IFPRI adressée au Gret afin de mettre en application au Sénégal des leçons tirées du projet Fomento au Brésil. Le GRET a s’associe à la FONGS (www.fongs.sn) pour la mise en œuvre.La démarche d’appui conseil global et de proximité aux EF développée par la FONGS met en œuvre une série d’actions autour de l’EF lui permettant 1) de faire le monitoring de ses performances et de sa sécurité alimentaire d’une année à une autre ; 2) d’accéder à du conseil agricole par une mise en relation avec les services techniques ; 3) d’accéder à des connaissances acquises dans le voisinage par des échanges paysans ; 4) de bénéficier de la mise en relation avec le conseil rural pour l’accès aux terres arables et autres facteurs de production (intrants subventionnés).
• LOCALISATION : 5 régions du Bassin arachidier (Thies, Kaolack, Kaffrine, Diourbel, Fatick) avec siège à Thies
• THEME D’INTERVENTION : agriculture, élevage
• Date démarrage : 1er mai 2014
• Date de fin prévue : 31 décembre 2016
• Valeur totale : 250 k€
• Principaux bailleurs : DFID
• Partenaires : Fongs, IFPRI

Disso Ci Suuf

Mise en place d’un observatoire de la réforme foncière par le mouvement paysan sénégalais, réalisation d’étude et conduite de plaidoyer

• LOCALISATION : Territoire national, siège à Dakar
• THEME D’INTERVENTION : agriculture, élevage
• Date démarrage : 1er mai 2014
• Date de fin prévue : 31 décembre 2016
• Valeur totale : 225 k€
• Principaux bailleurs : UE
• Partenaires : CNCR, Ipar

Galo (Kolda)

L’élevage au Sahel est confronté à de nombreux défis liés à l’impact des changements climatiques, l’instabilité des prix, l’augmentation de la pression foncière, pouvant entraîner une grande insécurité alimentaire des éleveurs en cas de crise. Depuis plus de vingt ans, l’Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en Savane (APESS) accompagne les éleveurs dans le sens d’une transformation maîtrisée des systèmes d’élevage et a entrepris avec ses 30 000 membres présents dans 13 pays un travail ambitieux de diagnostic de la situation des éleveurs et de prospective. Ce processus a permis de définir une vision de l’avenir de l’élevage à l’horizon 2022 et un plan d’actions sur lequel se base le projet. Les actions menées en partenariat avec le Gret visent à renforcer la structuration du réseau APESS, promouvoir l’expérimentation, la capitalisation et la valorisation d’innovations techniques et organisationnelles, et permettre aux organisations d’éleveurs d’influer davantage sur les politiques publiques nationales. Il permettra d’agir directement au niveau des exploitations familiales via la formation et un appui aux initiatives individuelles et collectives, mais aussi au niveau des territoires ruraux via la concertation entre acteurs et des actions de plaidoyer politique.
Résultats attendus
La structuration en réseau de l’APESS aux différents niveaux (local, régional, national) est renforcée ;
Les membres de l’APESS améliorent leurs conditions de vie et leur participation au développement local grâce à un fonds de développement géré par leur organisation ;
Des innovations sont mises en œuvre au niveau des filières et des territoires pour améliorer durablement la sécurité des éleveurs et agro-éleveurs en matière de commercialisation et d’accès aux ressources naturelles et foncières ;
Des positions communes sont définies par les éleveurs pour influencer et orienter les politiques de l’élevage en faveur de la modernisation des exploitations familiales.
• LOCALISATION : Département de Kolda
• THEME D’INTERVENTION : Elevage
• Date démarrage : 1er janvier 2013
• Date de fin prévue : 31 décembre 2016
• Valeur totale : 1.78 M€
• Principaux bailleurs : Agence française de développement (AFD), CFSI, DDC, SOS Faim, Union européenne ( UE )
• Partenaires : Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane (APESS)

GALO (Dagana)

L’élevage au Sahel est confronté à de nombreux défis liés à l’impact des changements climatiques, l’instabilité des prix, l’augmentation de la pression foncière, pouvant entraîner une grande insécurité alimentaire des éleveurs en cas de crise. Depuis plus de vingt ans, l’Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en Savane (APESS) accompagne les éleveurs dans le sens d’une transformation maîtrisée des systèmes d’élevage et a entrepris avec ses 30 000 membres présents dans 13 pays un travail ambitieux de diagnostic de la situation des éleveurs et de prospective. Ce processus a permis de définir une vision de l’avenir de l’élevage à l’horizon 2022 et un plan d’actions sur lequel se base le projet. Les actions menées en partenariat avec le Gret visent à renforcer la structuration du réseau APESS, promouvoir l’expérimentation, la capitalisation et la valorisation d’innovations techniques et organisationnelles, et permettre aux organisations d’éleveurs d’influer davantage sur les politiques publiques nationales. Il permettra d’agir directement au niveau des exploitations familiales via la formation et un appui aux initiatives individuelles et collectives, mais aussi au niveau des territoires ruraux via la concertation entre acteurs et des actions de plaidoyer politique.
Résultats attendus
La structuration en réseau de l’APESS aux différents niveaux (local, régional, national) est renforcée ;
Les membres de l’APESS améliorent leurs conditions de vie et leur participation au développement local grâce à un fonds de développement géré par leur organisation ;
Des innovations sont mises en œuvre au niveau des filières et des territoires pour améliorer durablement la sécurité des éleveurs et agro-éleveurs en matière de commercialisation et d’accès aux ressources naturelles et foncières ;
Des positions communes sont définies par les éleveurs pour influencer et orienter les politiques de l’élevage en faveur de la modernisation des exploitations familiales.
• LOCALISATION : Département de Dagana
• THEME D’INTERVENTION : Elevage
• Date démarrage : 1er janvier 2013
• Date de fin prévue : 31 décembre 2016
• Valeur totale : 1.78 M€
• Principaux bailleurs : Agence française de développement (AFD), CFSI, DDC, SOS Faim, Union européenne ( UE )
• Partenaires : Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane (APESS)

Malinéa

 : Dans un objectif d’améliorer la prise en charge de la malnutrition aigüe modérée, l’Institut Pasteur à Paris et le Réseau International des Instituts Pasteur ont choisi d’étudier les liens entre malnutrition et modification du microbiome intestinal en travaillant en collaboration avec ACF, le Gret et des partenaires locaux (universités, entreprises…). Ce projet de 3 ans, financé par le Ministère des Affaires étrangères et du développement international, se déroulera dans 4 pays (Madagascar, Niger, Sénégal et République Centrafricaine). Le Gret travaillera particulièrement sur l’amélioration de la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée en comparant l’impact sur la santé et l’état nutritionnel de différentes stratégies de prise en charge de la malnutrition aiguë modérée chez les jeunes enfants ( via une farine infantile fortifiée produite localement administrée seule, avec probiotique ou avec antibiotique).
• LOCALISATION : Sénégal
• THEME D’INTERVENTION : Nutrition, Santé
• Date démarrage : 1er juillet 2014
• Date de fin prévue : 01 juin 2017
• Valeur totale : 1.3 M€
• Principaux bailleurs : MAEDI France
• Partenaires : Institut Pasteur, ACF

Adeter

Mené en partenariat avec Enda Graf, ce projet vise à valoriser le fort potentiel de l’économie rurale dans la région de Saint-Louis au Sénégal par le développement d’une offre de formation professionnelle qui :
- valorise le potentiel et réponde aux besoins des micro et petites entreprises para-agricoles de filières porteuses en amont et en aval de la production agricole ;
- favorise l’accès des jeunes, plus particulièrement des jeunes filles à l’emploi ou à des activités rémunératrices ;
- s’inscrive dans les priorités des politiques nationale et régionale de formation professionnelle et contribue à les concrétiser.
Les résultats attendus au bout des 3 ans sont :
3 programmes de formation par apprentissage de type dual dans les métiers para-agricoles sont développée de façon participative sur le territoire.
Les compétences de 80 apprentis, 55 professionnels de métiers para-agricoles et 20 GIE de transformation agro-alimentaire sont renforcées.
Les acteurs du territoire se concertent pour la conception et le pilotage de la formation et des passerelles sont établies entre politique de formation déconcertée et politique de développement régional.
L’expérience est capitalisée dans la perspective de pouvoir être adaptée, poursuivie, élargie sur la région et/ou reproduite sur d’autres zones du Sénégal.
• LOCALISATION (région, ville, village… si possible avec les coordonnées de géo localisation.) : Département de Dagana (16.511766, -15.505121) et de St-Louis (12.768467, -15.109933)
• THEME D’INTERVENTION : Formation professionnelle
• Date démarrage : 1er mai 2014
• Date de fin prévue : 30 avril 2017
• Valeur totale : 730 k€
• Principaux bailleurs : AFD
• Partenaires : Enda Graf Sahel et Afrique de l’Ouest

Projet Typha : valorisation d’une plante envahissante en énergie propre et renouvelable

Le projet Typha a pour finalité la mise en place d’une filière locale de charbon de Typha durable et inclusive, par un transfert de technologie, afin d’améliorer l’autonomie énergétique des populations, réduire la déforestation, et restaurer l’accès aux ressources aquatiques. Ces objectifs seront atteints par la mise en place d’un cluster d’entreprises viables de charbon typha. Cela passe par la mise en place d’unités de production dans des contextes différents précisément sélectionnés par leur représentativité de sous territoires, le renforcement de capacités des équipementiers sénégalais, et l’assurance d’un accès pour les femmes sénégalaises à un charbon de typha de qualité, certifié- pesé.

Cinq (5) résultats attendus :
-  Une filière de charbon de typha est mise en place et 6 unités rurales de production sont opérationnelles ;
-  Le produit est adapté pour répondre au mieux à la demande au Sénégal ; le processus de fabrication est optimisé ;
-  Le charbon typha est accepté ; il devient le charbon majoritairement utilisé dans sa zone de production ;
-  6 villages retrouvent un accès au milieu aquatique ;
-  Les enseignements du programme sont capitalisés et diffusés, et les institutions sénégalaises prennent part à la promotion du charbon de typha

• LOCALISATION : Région de Saint Louis, département de Dagana, Commune de Richard Toll

La zone du projet comprend 30 000 habitants ruraux (voir carte) à moins d’un km du typha, et 50 000 habitants des villes de Rosso Sénégal et Richard Toll. Elle consiste en 3 principaux systèmes agroéconomiques et de conditions de subsistance différents : la zone de Ronkh à l’Ouest de Rosso, dominée par la riziculture et l’élevage, les abords du Fleuve Sénégal périurbains et rizicoles depuis Rosso jusqu’à Guidakhar au Nord Est, et au Sud des villages riverains du Lac de Guiers.

THEME D’INTERVENTION : énergie renouvelable DUREE : 28 mois
Date démarrage : mai 2016
Date de fin : avril 2018
Valeur totale : 450 000 €
Principaux bailleurs : Fondation Cartier et Fonds d’Innovation pour le Développement (FIND) du GRET
Partenaires : Institut Supérieur d’Enseignement Technologique (ISET) de Rosso Mauritanie et l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint Louis