Accueil » Events & Jobs » Groupes thématiques de la Plateforme des Acteurs Non Etatiques.

Groupes thématiques de la Plateforme des Acteurs Non Etatiques.

lundi 21 juin 2010

La Plateforme des Acteurs Non Étatiques met en œuvre un nouveau plan d’action et prévoit 6 ateliers de réflexion sur les politiques sectorielles au Sénégal, en partenariat avec le Ministère de l’Économie et des Finances, la DREAT et l’UE. Le premier atelier de réflexion et de partage concerne les modalités de mise en œuvre de l’Aide Budgétaire. Il est prévu les 24 et 25 juin 2010 au Centre National de Ressources en Éducation (CNRE) sis à Mermoz.


I/ CONTEXTE ET JUSTIFICATION
La plate-forme des acteurs non étatiques pour le suivi de l’Accord de Cotonou regroupe les organisations faîtières de la société civile, des syndicats et du secteur privé les plus représentatives du Sénégal. L’Accord de Cotonou, dans ses principes fondamentaux stipule à l’Article 6 : « les acteurs de la coopération comprennent (i) les autorités publiques (locales, nationales et régionales) ; (ii) les acteurs non étatiques « regroupant » le secteur privé, les partenaires économiques et sociaux, y compris les organisations syndicales ; la société civile sous toutes ses formes selon les caractéristiques nationales. » Quant à l’article 2, il indique qu’ « ….outre l’Etat en tant que partenaire principal, le partenariat est ouvert à différents types d’autres acteurs, en vue de favoriser la participation de toutes les couches de la société, du secteur privé et des organisations de la société civile à la vie politique, économique et sociale…. »
Sous ce rapport, la plate-forme vise l’objectif global de :
- promouvoir de nouveaux partenariats entre les membres, les autorités publiques et les partenaires au développement notamment l’UE,
- Renforcer la participation des A.N.E au dialogue politique, social, économique et culturel, à la définition, au suivi et à l’évaluation des politiques et stratégies de développement par la mobilisation et la systématisation des contributions techniques des membres sur les défis du développement.
Cette initiative nationale s’inscrit dans le développement des partenariats public-privé (PPP).
C’est pourquoi, la plate-forme a mis en place un dispositif organisationnel pour assurer l’atteinte des objectifs ci-dessus cités. Dans ce cadre, elle a mis en place des groupes thématiques prenant en charge les divers secteurs de développement du Sénégal.
Objectif spécifique :
Capitaliser les expériences et les bonnes pratiques en matière de dialogue politique État/ANE et AL/ANE, de contribution des ANE aux politiques publiques, d’implication des ANE dans les programmes de lutte contre la pauvreté, de renforcement de la gouvernance locale participative.

A l’occasion de l’exercice de Planification stratégique, les membres ont identifiés des thématiques en lien avec le Programme ANE incluant la Culture et les Migrations, comme devant faire l’objet de réflexion et de contributions aux politiques publiques. Ainsi le présent plan d’actions prévoit d’installer et/ou de poursuivre les travaux déjà engagés par les Groupes thématiques, sur les secteurs suivants :
i. démocratie, liberté et droits de l’Homme,
ii. assainissement-environnement,
iii. commerce et intégration sous régionale
iv. migrations,
v. culture,
vi. Appui budgétaire (incluant les secteurs de l’Education et de la Santé).


Chaque groupe rassemble les principaux ANE intervenant dans les secteurs concernés. Un dialogue est initié avec les départements techniques ministériels de tutelle sur les politiques publiques et les programmes en cours. Des études critiques sont réalisées sur la base de recommandations des ANE et sont ensuite transmises officiellement à l’Etat pour une demande de prise en compte dans les politiques publiques.
Il s’agit plus spécifiquement de :
• Décrire la situation de référence en mettant l’accent sur les contraintes et sur leur nature.
• Présenter les grandes lignes de ces politiques (objectifs, axes stratégiques, dispositif institutionnel, acteurs majeurs, budget, etc..)
• Faire le diagnostic des politiques en mettant en exergue :
a) Les résultats généraux
b) les acquis et aspects positifs
c) les défaillances et manquements.
• Faire des recommandations spécifiques à chaque niveau (élaboration, mise en œuvre, suivi évaluation des politiques).
II/ STRATÉGIE :
• Organisation de six ateliers de partage, d’information au cours desquels tous les acteurs concernés en tant que maître d’œuvre de la thématique seront conviés ;
• Présentation d’exposés détaillés par des personnes ressources à identifier sur l’ensemble des actions et des résultats enregistrés à la suite des différentes réflexions menées autour des stratégies et autres actions à mener pour mobiliser l’ensemble des segments de la société sénégalaise concernés ;
• Recueil des recommandations des ANE sur les différentes thématiques ;
• Réalisation d’études complémentaires sur les secteurs ciblés ;
• Élaboration des « Cahiers du citoyen » sur la base des analyses réalisées et des recommandations des ANE sur les secteurs ciblés, à transmettre à l’Etat pour prise en compte dans les politiques publiques.


III/ ATELIER DE RÉFLEXION SUR L’AIDE BUDGÉTAIRE

Il a été convenu ainsi, d’initier ce cycle d’ateliers de réflexion thématique, par un Atelier de Réflexion sur l’aide budgétaire au Sénégal, prévu les 24 et 25 juin 2010.

Cet atelier se tiendra au Centre National de Ressources en Éducation (CNRE) sis à Mermoz.

Les principaux résultats attendus sont :

  • Les Acteurs non étatiques sont mis à niveau sur les différentes modalités de mise en œuvre de l’Aide budgétaire au Sénégal (ciblé, non ciblé) ;
  • Un diagnostic mettant en exergue les forces et faiblesses dans la mise en œuvre de l’Aide budgétaire est réalisé ;
  • Déterminer les principaux axes d’intervention à même de contribuer à lever les contraintes majeurs identifiées.
  • Élaborer un Cahier de recommandations sur l’Aide Budgétaire à soumettre aux autorités compétentes du Secteur pour leur prise en compte dans le document de politique sectorielle.


Méthodologie :

L’atelier se déroulera sur deux jours selon la méthodologie suivante :
1. Une série d’exposés par des experts issus des départements étatiques compétents, d’experts indépendants et des acteurs concernés par les secteurs pour établir l’état des lieux ;
2. Questions de clarification et débats sur les exposés par les participants
3. Établissement du cahier de recommandations par les participants
4. Élaboration du document de synthèse par le consultant chargé de la facilitation des deux ateliers